Archives Actu

Retrouvez ci-dessous les articles publiés sur le site à partir de septembre 2014.
Vous pouvez filtrer l'affichage par mois, et régler le nombre d'articles à afficher par page :

SAILLANS : La proximité restera encore la solution pour l'après-confinement

le .

Depuis le début de cette crise, en tant qu’élu actuel de la mairie de Saillans, je ne cesse de penser au cheminement réalisé depuis 2011.

Cette année là, un projet de supermarché a émergé de l’intercommunalité et nous avons été nombreuses et nombreux à le combattre grâce à l’association Pays de Saillans Vivant. Et heureusement il n’a pas vu le jour.

Saillans est resté un village vivant avec des commerces, des activités et des services proches en centre bourg. Cet état de fait a même été consolidé. Aujourd’hui, 6 commerces sont à même de nous nourrir et d’éviter les déplacements pour se ravitailler. Un local de producteurs bio avec de nombreux produits locaux, la supérette Vival et l’épicerie Le coing Bio, une boulangerie-pâtisserie, une boutique de produits régionaux qui accueille un maraîcher du marché, une boucherie-charcuterie…. Sans parler du tabac-presse, de la librairie, d’un salon de coiffure, d’un salon de thé et boutique de fleurs, d’un bar-PMU, d’un local associatif et de plusieurs restaurants. Le marché dominical propose aussi un supplément d’offres et une âme bien particulière.

Je ne parle pas non plus de toutes les autres activités, souvent artisanales ou mono-activités et des nouvelles formes de travail (co-working) qui se sont ancrées à cause de ce dynamisme… et bien sûr de tout ce que cela permet : une vie associative et culturelle forte avec 2 salles de spectacles, un espace de vie sociale et numérique Le Forum, une multitude de professionnels de santé, confortés par la maison de santé implantée au cœur du village : pharmacie, médecin, infirmières, kinésithérapeutes, thérapeutes alternatifs… J’en oublie encore beaucoup (téléchargez le Mémento des acteurs économiques).

Cette proximité c’est aussi une forte mobilisation citoyenne qui répond toujours présente pour faire entendre sa voix sur le maintien des services publics en ruralité. Combat historique, la Gare et sa desserte, pari gagné ! L’hôpital et sa maternité, qui nous rappellent que les choix politiques ont des conséquences sur notre quotidien. Le combat à poursuivre, celui de maintenir notre bureau de poste, ne pas céder aux propositions inadaptées à sa localisation stratégique pour le Pays de Saillans. Pari gagné, pour l’implantation d’un distributeur automatique d’espèces, malgré le risque de sa disparition à la suite de sa dégradation. Pari gagné également, pour notre centre de secours, conforté par une équipe dynamique, dont 3 sont agents municipaux.

Nous sommes beaucoup à être heureux de ne pas vivre dans une commune dortoir, sans commerces et sans services, comme on en voit malheureusement de plus en plus en France. Nous sommes contents d’effectuer une partie de nos achats à pieds et/ou en vélo, et de faire le moins de kilomètres possible pour satisfaire nos besoins de base, sans aller dans les grandes surfaces.

Et si nous sommes heureux, c’est que nous l’avons souhaité ; nous avons souhaité la proximité.

Cette proximité est essentielle pour mieux se connaître, se rencontrer, créer des liens.

Cette proximité nous devons surtout la préserver après le confinement, pour le temps « d’après ». Encourageons toutes ces petites activités de proximité qui permettent une société solidaire.

Ne changeons plus d’habitude :

  • Consommons local et nous permettrons de voir émerger une société globale plus juste et plus respectueuse de son environnement, qui va affronter le changement climatique.
  • Consommons local pour faire vivre encore plus de personnes du fruit de leur travail : producteurs, commerçants, entrepreneurs. Qu’ils soient encore plus nombreux.
  • Consommons local car, nous le voyons, le système actuel de mondialisation, avec la recherche à tout prix du profit et du moindre coût, entraîne la planète à sa perte.
  • Consommons local pour encourager toutes les coopérations et les circuits courts, prémisses à un territoire humain, de résilience, qui met l’accent sur ce qui est essentiel.

Après cette période de confinement, soyons encore plus solidaires : aidons le plus possible celles et ceux dont l’activité a été arrêtée ou très ralentie. Cet été, engageons-nous à aller dans tous les restaurants et cafés, faisons venir familles et amis chez les hébergeurs, au camping qui va en avoir énormément besoin, faisons parvenir à nos proches des cadeaux et des produits locaux, essayons des ateliers artistiques, achetons des livres en pagaille, répondons présents lors des futurs événements culturels…

Depuis 2011, nous en avons fait du chemin ensemble. Je suis fier d’avoir participé à la construction de cet état d’esprit et cela a été moteur dans mon engagement municipal.

Pour le temps "d’après", je serai présent pour revendiquer cette proximité et je sais que nous serons encore plus nombreux qu’en 2011.

Fernand Karagiannis
élu confiné, à Saillans (Drôme)

Publié le 13 avril 2020

UA-22506836-1