Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Les pubs supprimées de nos routes

L'État lutte contre les panneaux publicitaires illégaux, causant des mécontentements chez les commerçants et restaurateurs.

La loi Engagement National pour l’Environnement du 12 juillet 2010, complétée par le décret du 30 janvier 2012 a fait évoluer la règlementation sur la publicité. Depuis juillet 2015, seuls les monuments historiques ouverts à la visite et les activités en relation avec la fabrication ou la vente de produits du terroir local peuvent continuer à bénéficier des pré-enseignes dérogatoires. À l'inverse, les garages, stations services, hôtels et restaurants ne peuvent plus en bénéficier.

Un changement notoire qui s'accompagne de plusieurs contestations, et notamment chez les restaurateurs et les campings. Pour éviter ce genre de désagrément, l'État a mis en place le 26 février 2015 la "Charte départementale de Signalisation d'Information Locale". Celle-ci a pour objectif d'apporter aux usagers de la route des indications sur les différents services et activités liés au tourisme et situés à proximité de la voie sur laquelle ils se déplacent.

Ce dispositif a pour vocation de lutter contre la pollution visuelle et la publicité sauvage afin de préserver les beaux paysages drômois...
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 4 août 2017

UA-22506836-1