Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Une nouvelle espèce de canard chez nous

Le harle bièvre a été repéré entre Aouste et Saillans. Une rareté qui met le monde scientifique en ébullition.

C’est un phénomène rare qui s’est produit ces dernières semaines dans la rivière Drôme. Un nouveau pensionnaire vient de s’y établir ! Le harle bièvre, canard plutôt habitué aux lacs de Savoie et Haute-Savoie, s’est en effet reproduit entre Saillans et Aouste-sur-Sye et vient d’apporter beaucoup de joie à tous les ornithologues locaux.

Car si c’est l’Aoustois Francis Lloret qui nous a avertis de la bonne nouvelle, il s’agit avant tout d’un travail d’équipe réalisé en plusieurs mois, voire même années. Les premières observations remontent à 2015, date à laquelle les spécialistes soupçonnent qu’une première nidification a pu avoir lieu car un vol de onze harles bièvres a pu être observé dans la région de Pontaix. Mais pour la science et son exigence, seule l’observation d’une portée récente fait foi.

C’est pour cette raison que les ornithologues locaux se sont évertués, depuis, à tenter de prouver que cette nouvelle espèce trouve la rivière Drôme à son goût. À la Réserve des Ramières, par exemple, on a tenté de lui installer des nichoirs, mais sans succès juqu’à présent.

À l’ère d’internet, tout s’est accéléré pour les passsionnés. Facile, grâce à la base de données Drôme Faune, de répertorier les lieux, dates et nombres d’observations effectuées dans le temps. Or, depuis quelques semaines, Francis Lloret a bien senti que les "voyants" se mettaient au vert un peu plus chaque semaine...
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 4 août 2017

UA-22506836-1