Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Comment améliorer un fauteuil roulant...

... grâce à l’ingéniosité et la générosité des petits génies du 8 Fab Lab.

Il y a des jours comme ça, où la tourne semble à nouveau tourner rond. Prenez une infirmière par exemple. Un métier difficile et prenant qui demande beaucoup d’attention mais aussi pas mal de débrouillardise quand il s’agit de l’exercer dans nos contrées. C’est le cas de Magali Costa, qui s’occupe d’une patiente blaconnaise (qui souhaite rester anonyme), handicapée lourdement, qui passe tout son temps en fauteuil roulant, quand elle ne garde pas le lit.

Elle voit régulièrement cette patiente ne pas réussir à déplacer de charges malgré son fauteuil et comprend que, vivant seule, sa vie est encore plus compliquée par cette absence de solution. La solution est évidente : il faut installer une tablette ! Seul «hic», les accoudoirs du fauteuil sont en mousse, un confort auquel tient la patiente, et cela ne permet pas d’installer une telle structure.

L’idée reste tout de même dans la tête de la jeune infirmière, qui entend parler du 8 Fab Lab crestois à travers un reportage. « J’ai appris qu’ils pouvaient fabriquer des instruments de musique avec leurs nouvelles technologies. Je me suis alors dit qu’ils pourraient certainement faire une tablette ! » Elle sonne évidemment à la bonne porte. Immédiatement, le projet emballe les "Géo Trouvetout" qui font partie de ce lieu de création et de partage.

Mickaël vient rapidement prendre les cote du fauteuil et, en spécialiste du domaine, réalise des dessins sur une logiciel spécifique, intitulé CAO 3D Fusion 360. Pour que tout s’imbrique bien et que ce soit solide, il va falloir créer une tablette, bien évidemment, mais aussi toute l’armature qui permettra de la soutenir solidement. Les plans sont créés, le projet prend forme et la tablette, découpée au laser dans 1m2 de plexi, est bientôt prête. Il ne reste plus qu’à imprimer le raccord avec une des imprimantes 3D crestoise , on effectue quelques tests, on installe le tout sur le fauteuil, et le tour est joué !

Pour une centaine d’euros, la vie d’une personne en difficulté vient de se transformer, et aucun des protagonistes de cette jolie histoire ne compte s’arrêter là. Tout d’abord, il faut savoir que les plans de cette réalisation ont été mis à disposition gratuitement par le Fab Lab, afin que chaque personne, dans le monde, puisse la réaliser en cas de besoin et même l’améliorer, dans les années à venir.

Ensuite, lors de la remise "officielle" de la tablette, les discussions allaient bon train autour de cette superbe réalisation localo-locale. Magalie et sa collègue Flore évoquaient un patient qui a récemment perdu l’usage d’un membre et recherchent la possibilité de lui venir en aide. Carole Thourigny, directrice du Fab Lab, rebondissait immédiatemment en évoquant le Fab Lab rennais, qui s’est spécialisé dans le domaine. « Et si jamais ça n’existe pas, nos spécialistes pourront se pencher dessus ! » Par "spécialistes", il faut comprendre "passionnés", qui se réunissent tous les jeudis soir à Crest dans ce qui a été appelé un "open bidouille".

Carole Thourigny regrettait que ce genre de pratique ne soit pas un automatisme, pour le grand public : « L’impression 3D ne sert pas uniquement pour des choses superficielles et cette tablette en est un bel exemple concret. Les nouvelles technologies offrent des opportunités illimitées et des solutions dans de nombreux domaines. » Bien entendu, le Fab Lab assurera le SAD (Service Après Don) en cas de besoin.

Une histoire qui met toutes les vertus du local en avant et montre qu’en étant attentif à ce qui nous entoure, on peut faire avancer les choses de manière assez significative.

Pierre Brunet

Article paru dans Le Crestois du 13 octobre 2017

UA-22506836-1