Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Hervé Mariton : entretien exclusif

Il revient sur les grands sujets qui animent ce mandat. Sa santé, le centre aquatique, les projets crestois et son avenir personnel...

2017 ne restera sûrement pas comme une grande année, pour Hervé Mariton. Son problème de santé, dans un premier temps, puis le choix de ne plus être député, dans un second, on fait que ces 365 jours marqueront fortement ce mandat, ainsi que sa vie d’homme.

L'entretien publié dans notre édition du 3 novembre, dans lequel il n’a évité aucune question, livre une image différente du personnage que l’on a connu. Lui-même revendique ce changement, qu’il impute au fait de ne plus être député, et confesse avoir eu besoin de changer d’air au moment de se représenter.

Extraits de l'entretien :

Le projet de centre aquatique  crée des tensions au sein de la Communauté de Communes du Crestois - Pays de Saillans...

H. Mariton : C’est compliqué comme structure... Je tire d’ailleurs mon chapeau au président Gilles Magnon de mettre l’énergie et la volonté pour que tout ça fonctionne. Il ne se passe rien d’extraordinaire mais les gens qui raisonnent en théorie imaginent que l’intercommunalité est la solution de tous les problèmes et que ça marche tout seul. La réalité est plus compliquée que ça... (...)

Envisagez-vous un autre mandat de maire ?

H. Mariton : Il faut déjà voir si la loi qui empêcherait de faire plus de quatre mandats se retrouve dans la réforme constitutionnelle ou pas. Mais, à ce moment du mandat, j’ai envie de continuer mais en faisant des choses nouvelles. Je pense avoir réussi, par le passé, à renouveler mes équipes, et la dernière est assez représentative. J’ai toujours l’envie d’apporter des choses mais, au final, ce sont les citoyens qui décident de changer, ou pas, le capitaine du bateau. Nul n’est irremplaçable... (...)

Un entretien exclusif à découvrir dans Le Crestois du 3 novembre 2017

UA-22506836-1