Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Lettre ouverte à Mademoiselle… Tag

Une lectrice attentive fait un parallèle intéressant entre deux évènements qui se sont produits récemment...

L’article dans le Crestois du 24 novembre 2017 "Une inauguration toute en émotion" évoquant la fresque faite de tags, à Aouste, m’a particulièrement touchée et je ne peux m’empêcher de faire le lien avec ces tags monstrueux que j’ai découverts un matin sur les façades de certaines maisons crestoises fraîchement ravalées. Des phrases en lettres noires dont les boucles sont emplies de peinture bleue sans aucune faute d’orthographe presqu’un thème de dissertation. « Nous sommes une armée de rêveurs …».

Ah bon, vous êtes tant que cela ? « Notre vie n’a pas de prix… ». Mais a-t-elle un sens ? Vous semblez mépriser votre époque et refuser le système dans sa globalité. Je pourrais avoir le discours qui blâme (« ces façades ravalées représentent un coût important pour leurs propriétaires, et c’est aussi le non respect du beau, du neuf »), je pourrais avoir le discours minimisateur (« y a plus grave ») mais surtout je me questionne : art ou vandalisme ? Vous cherchez à vous exprimer ? Alors, à vous les colonnes du journal local Le Crestois ! Mais il faudra signer votre article si vous souhaitez qu’il paraisse !

Réinventez votre quotidien ! Vous pourriez même faire du bénévolat ! Vous êtes jeune, sans doute encore belle, alors n’hésitez pas à faire de votre vie une oeuvre d’art…

Joëlle Chaise Bourde

Article paru dans Le Crestois du 15 décembre 2017

UA-22506836-1