Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Le calvaire de la communauté Yazidi

Un réfugié Yazidi a décidé de sortir du silence pour relater ce que subit sa communauté depuis que l’État islamique a pris le pouvoir en Irak.

Parmi les populations victimes de la barbarie causée par l’État islamique depuis 2014, il y a la minorité kurdophone Yazidi. Cible numéro un des djihadistes, cette communauté est persécutée depuis le XIIIe siècle.

La pire attaque que les Yazidis  aient connue s’est produite le 3 août 2014 avec la prise de Sinjar, ville irakienne à majorité yazidie. Un jour sombre où 360 000 habitants sur 555 000, ont fui sans se retourner. Parmi ces personnes, un  jeune réfugié avec sa famille a dû quitter son village. La première étape d’un périple long et douloureux qui les amènera, trois ans après, en France.

Installé dans un village de la vallée depuis seulement trois mois avec les dix membres de sa famille, Fahrad a décidé de parler : « Si je ne le fais pas pour ma communauté, qui le fera en France ? »  nous déclare-t-il  droit dans les yeux.

Avant d’arriver  dans la Drôme, avant que la folie humaine ne frappe sa vie, il était étudiant à l’université de biologie : « Du jour au lendemain, nous avons dû quitter la faculté avec mes frères et  soeurs pour nous protéger. Avec ma famille, nous nous sommes retrouvés sans emploi. J’ai donc décidé d’écrire des rapports pour plusieurs organisations comme l’UNICEF afin de révéler les attaques que ma  communauté subissait » explique- t-il...
(...)

La suite de ce témoignage est à lire dans Le Crestois du 12 janvier 2018

UA-22506836-1