Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Compteur Linky, quel est le problème ?

À Crest, une réunion publique s’est tenue récemment sur le compteur communicant Linky. Son installation suscite inquiétudes et contradictions.

Le compteur communicant Linky pose débat depuis deux ans au niveau national. Un certain nombre de communes, 450 (d’après la Plateforme Opérationnelle Anti-Linky, ndlr) pour être plus précis, s’opposent ferme- ment à l’installation de ce nouveau compteur qui remplace celui actuel. Souhaitée par le fournisseur Enedis, cette opération d’envergure, qui doit se terminer en 2021, est loin de faire l’unanimité.

À bien des égards, Linky suscite inquiétudes et interrogations notamment sur le montage financier. Mais alors, le compteur Linky est-il réellement dangereux pour la santé d’autrui ? Est-ce qu’Enedis est en mesure de revendre les données collectées? Pourquoi est-il installé et peut-on le refuser ?

Pour y répondre, nous nous sommes appuyés sur des études officielles et avons donné la parole aux opposants Linky pour comprendre leurs inquiétudes. Parmi elles, on retrouve la crainte d’être soumis à une émission d’ondes supérieure, qui aurait un effet nocif sur la santé et provoquerait de nombreux maux : mal de tête, électro-sensibilité, vertiges etc.

D’autres opposants ont un discours plus affirmé et déclarent, sans nuance, que le compteur communicant Linky est une "escroquerie". C’est en tout cas ce que pense Serge Sargentini de l'organisation environnementale Next-up. Dans un entretien qu’il nous a accordé, il a notamment déclaré que l’installation de ce compteur représente plusieurs dangers et atteintes...
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 23 février 2018

À lire également dans notre édition :

Saillans prêt à prendre une délibération contre Linky

Parmi les 450 communes qui ont affiché rapidement leur désapprobation sur l’installation du compteur, quatre se situent dans la Drôme...

UA-22506836-1