Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

L'ail drômois est en péril

La concurrence espagnole et la sécheresse mettent en difficulté le marché de l'ail dromois. Depuis 2017, l'APAD tire la sonnette d'alarme.

En préambule de l'assemblée générale, Stéphane Boutarin, le président de l'Association des Producteurs d'Ail de la Drôme (APAD) n'a pas mâché ses mots pour expliquer la situation que connaît la filière locale : « L'année dernière a été une année compliquée. Avec la concurrence espagnole qui produit 40 000 tonnes par an contre 20 000 pour la France, nous avons du mal à nous imposer sur le marché. Le dialogue avec nos homologues a été vain tout au long de la saison malgré une mobilisation de l'association auprès de l'ambassade d'Espagne et de leurs bureaux économiques et commerciaux à Paris. Nous savons que cette information est remontée jusqu'au bureaux de Madrid sans donner de suite. Néanmoins, une entrevue avec les médiateurs du Ministère de l'Agriculture a permis une sensibilisation auprès des négociants français » déclare-t-il.

Les producteurs de l'APAD ont également signalé leur mécontentement à la députée de la troisième circonscription de la Drôme, Célia de Lavergne...
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 9 mars 2018

UA-22506836-1