Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Cherchez donc la petite bête

Ronald et Frédérique Bourgoin, de Beaufort-sur-Gervanne, vous en proposent, du serpent au caméléon !

Lorsque Ronald Bourgoin dit qu’il est «tombé dans le chaudron» tout petit, on a vraiment envie de lui dire qu’un chaudron plein de serpents et de lézards, ça ne doit pas être très ragoûtant. Mais c’est vraiment une réflexion de celui qui n’y comprend rien.?Parce que Ronald Bourgoin, pour de bon, a commencé autour de 14 ans à fréquenter l’étrange monde qu’il désigne par moments en appellations latines.?Comme il le dit justement: «Bien sûr, côté affectif, c’est à sens unique». Ça, pour sûr ! Les clins d’œil des couleuvres, ça manque de charme. Mais Ronald Bourgoin s’en moque bien. Son vrai «truc», c’est l’observation. Et il n’est pas le seul. C’est par millions qu’on compte, en France, des amateurs qui se plantent devant leurs aquariums et qui se disent «ouh là, qu’est-ce qu’il a ce matin, mon python ?».

«J’ai travaillé dans une jardinerie où j’ai créé le département consacré à ces animaux. En un an, le chiffre d’affaires a été multiplié par huit». C’est tant mieux pour Ronald et Frédérique Bourgoin parce qu’ils vivent de ces animaux. Ils viennent de s’implanter à Beaufort-sur-Gervanne et s’apprêtent à fournir les amateurs, jubilant chaque fois que survient une naissance. Pour un éleveur, bien sûr, réussir une reproduction, c’est le témoignage d’un élevage qui marche...

La suite de cet article à lire dans Le Crestois du 21 novembre 2014
UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.