Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Pourquoi les oiseaux quittent-ils notre vallée ?

L’ornithologue naturaliste Vincent Fort nous explique que la disparition des oiseaux est le symbole d’un écosystème en souffrance.

Il y a quelques semaines, les rapports du Centre National de la Recherche Scientifique et du Museum d’histoire naturelle ont tiré la sonnette d’alarme : les oiseaux semblent déserter les campagnes à cause de plusieurs facteurs. L’un des arguments le plus répandu est l’omniprésence des pesticides dans les champs. Des informations largement relayées par les médias nationaux, semant étonnement et inquiétudes au sein de la population.

Des réactions légitimes puisqu’il n’y a qu’à regarder par la fenêtre pour voir et entendre des oiseaux. Pourtant, ces rapports sont formels : « Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse. En moyenne, leur populations s’est réduitesd’un tiers en quinze ans. Au vu de l'accélération des pertes ces deux dernières années, cette tendance est loin de s'infléchir...».
(...)

Des bilans alarmants que l’on pourrait naturellement attribuer à notre beau département, reconnu pour son territoire agricole. Néanmoins, localement, le tableau n’est pas si noir que cela. L’ornithologue naturaliste et membre de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) de la Drôme, Vincent Fort, tient un discours un peu plus nuancé : « Au sein de la vallée, on ne peut pas affirmer qu’il y ait une disparition franche des oiseaux. Mes confrères et moi notons seulement, depuis une quinzaine d’années, une diminution des naissances... »
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 13 avril 2018

À lire également dans notre édition : Les oiseaux du synclinal de Saoû protégés par Natura 2000
UA-22506836-1