Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

N'ayez plus peur de l'impôt à la source

La réforme inquiète et le directeur des finances publiques de la Drôme a répondu à nos questions.

Jean-Luc Delplans est le directeur des finances publiques à Valence. Il traite de ce sujet avec une clarté et une précision qui aident à mieux comprendre et à se décharger des idées et rumeurs qui courent.

Le Crestois : Pourquoi passer au prélèvement à la source ?

Jean-Luc Delplans : Sur 37 millions de foyers fiscaux en France, tous les ans, deux millions, soit un ménage sur 20, ont une baisse de revenus de plus de 30%. Les raisons sont communes à tous: un jour ou l'autre, dans l'ordre d'importance, la retraite, le divorce, la mort du conjoint, la maladie et le chômage. Aujourd'hui, ces personnes-là paient un impôt trop élevé par rapport à leurs revenus actuels. Avec l'impôt à la source, ils paieront sur leurs revenus du moment.

L.C : Comment cela va-t-il se passer ?

J-L.D : La collecte va se faire par l'employeur, public (caisse de versements) ou privé (employeur) qui va devenir l'intermédiaire entre le déclarant et l'administration. En aucun cas, l'assiette de l'impôt ne change. Le taux d'imposition va se calculer en divisant le montant de l'impôt payé sur les déclarations faites en ce moment par le montant des revenus imposables...
(...)

La suite de cet entretien est à lire dans Le Crestois du 27 avril 2018

À découvrir également dans notre édition : le calendrier sur 3 ans sous forme de graphique.
UA-22506836-1