Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

François Pégon sort de sa discrétion

Plutôt resté à l’écart de la vie politique locale, l’ancien maire saillanson réagit suite au rapport de la Cour des Comptes.

Quand il a vu l’interprétation du rapport de la Cour des Comptes de Saillans dans le premier article de presse paru (pas dans le Crestois), il a décidé d’aller au conseil communautaire de la CCCPS suivant, le mois dernier.

Sa présence a marqué physiquement son intérêt pour l’affaire et c’est ensuite qu’il a désiré réagir et commenter le rapport, connaissant, pour avoir été maire durant un mandat, les "affaires" de la commune.

Il explique sans mâcher ses mots : « Je n’ai pas bougé pendant trois ans, mais à la lecture de l’article de votre confrère, je n’ai pas pu rester inactif. Je vois cette manipulation dans la présentation des choses dans la vallée : on s’attaque à des villes qui entreprennent alors que Saillans ne fait rien. J’ai quelques exemples de réalisations : des toilettes sèches à 36 000€, inadaptées à la grande population qui fréquente le lieu choisi ; les escaliers à la poste, qualifiés "d’oeuvre d’art", qui ont coûté une fortune ; un nouveau bâtiment pour deux agents techniques, monumental alors qu’on va vers la mutualisation des moyens…»
(...)

La suite de cette réaction est à lire dans Le Crestois du 2 novembre 2018

UA-22506836-1