Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Les doléances des Gilets Jaunes

Depuis le jeudi 6 décembre, les gilets jaunes de la Croix-de-Romans remplissent les pages d'un cahier de revendications.

Les manifestants de la Croix-de-Romans ont eu la gentillesse de confier au Crestois leur cahier des doléances, qu'ils remplissent avec assiduité depuis le jeudi 6 décembre. Pouvoir d'achat, fiscalité, organisation politique, environnement... Les gilets jaunes ne manquent pas d'idées, et ne se sont pas arrêtés à la hausse des taxes sur le carburant, qui n'occupe qu'une place mineure dans ce cahier inachevé.

Au total, et en moins d'une semaine, ce sont près de 200 propositions qui se sont agrégées dans ce cahier revendicatif, dans lequel on trouve "à boire et à manger". Le tout exprimé, le plus souvent, avec beaucoup d'intelligence et d'esprit citoyen.

Le cahier, de couleur jaune bien entendu, s'ouvre par cette contribution : « Je souhaite que ce cahier recueille les doléances d'un peuple libre et éclairé. » Une promesse qui semble en grande partie tenue...

Nous vous proposons ici un florilège des revendications, forcément non exhaustif, en insistant sur les points qui reviennent le plus souvent et sur ceux qui sont le plus argumentés :

HAUSSE DU POUVOIR D'ACHAT

  • Hausse du SMIC (à 1300, 1500 ou 1800 euros, selon les rédacteurs) ;
  • Revalorisation des pensions de retraites (propositions d'une pension minimale à 1300, 1400 ou 1500 euros selon les rédacteurs) ;
  • Indexation des pensions de retraites sur l'inflation ;
  • Maintien des pensions de reversions ;
  • Hausse des salaires avec indexation sur l'inflation (une proposition à +15%) ;
  • Suppression de la CSG pour les retraités ;
  • Création d'un revenu universel décent ;
  • Établissement d'un salaire maximum (une proposition à 15000 euros) ;
  • Baisse du coût des complémentaires santé et des mutuelles ;
  • Un logement décent et un toit pour tous

RÉFORME DE LA FISCALITÉ

  • Rétablissement de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) ;
  • Lutte contre la fraude, l'évasion et l'optimisation fiscale ;
  • Déchéance de la nationalité et confiscation des biens des gros fraudeurs ;
  • Ajout de tranches à l'impôt sur le revenu ;
  • Moins de taxe pour les "petits", plus de taxes pour les "gros" ;
  • CICE (Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi) : obligation de résultats des entreprises ou suppression du dispositif ;
  • Instauration d'une taxe sur les transactions financières (reprise de la taxe Tobin, à 0,01%) ;
  • Pour une plus juste utilisation de l'argent collecté par l'impôt, en application de l'article 14 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789

AMÉLIORATION DES SERVICES PUBLICS

  • Constat unanime de la détérioration des services publics ;
  • Exigence d'une amélioration générale des services publics (création de postes, revalorisation des salaires des fonctionnaires, chasse au gaspillage dans les administrations locales et nationales, etc.) ;
  • Gratuité des soins ;
  • Renationalisation des entreprises des secteurs de l'énergie, des transports, de l'eau, etc. ;
  • Nationalisation des banques et des assurances

FIN DES PRIVILÈGES DES ÉLUS

  • Diminution du train de vie de l'Élysée et des parlementaires ;
  • Contrôle des salaires des hauts-fonctionnaires et des élus ;
  • Pas de cumul de salaires pour les élus "cumulards"
  • Fixation du salaire des députés à 2000 euros, et remboursement des frais sur justificatifs ;
  • Suppression des privilèges financiers, matériels et humains, alloués aux anciens élus (présidents, ministres, etc.) ;
  • Arrestation et jugement de Macron et de ses prédécesseurs

RÉFORME DU SYSTÈME REPRÉSENTATIF

  • Démission du président et du gouvernement ;
  • Dissolution de l'Assemblée Nationale ;
  • Création d'une Assemblée Constituante pour une 6e République ;
  • Instauration d'une démocratie participative ;
  • Mise en place de référendums d'initiative populaire ou citoyenne (selon les contributeurs) ;
  • Parité totale homme / femme en politique ;
  • Vote obligatoire avec prise en compte des bulletins blancs ;
  • Possibilité de révocation des élus ;
  • Instauration du tirage au sort pour la représentation législative et pour les organes de contrôle (CSM, CSA, IGPN, etc.) ;
  • Assurer l'indépendance des médias ;
  • Lutte accrue contre l'immixtion de lobbies et d'intérêts privés dans la puissance publique ;

TRANSITION ÉCOLOGIQUE

  • Mise en place d'une transition écologique, sociale et solidaire ;
  • Participer activement à la lutte contre le réchauffement climatique ;
  • Protection des forêts ;
  • La réforme de la fiscalité permettra la mise en place d'une politique environnementale juste et efficace ;
  • Interdiction des pesticides de synthèse ;
  • Penser la politique intérieure et internationale de la France en vue de la préservation de la Nature et de l'Humain ;

Par ailleurs, les Gilets Jaunes de la Croix-de-Romans invitent quiconque à se saisir de ce cahier, et à y ajouter sa contribution, un espace lui étant spécifiquement dédié, à l'embranchement sud du rond-point (coin buvette et restaurant).

Doléances recueillies par Martin Chouraqui
et publiées dans Le Crestois du 14 décembre 2018

UA-22506836-1