Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Affichez votre portrait dans crest !

Avec le projet Street art de la médiathèque, les murs vont se parer des portraits des abonnés.

Le grand projet de la médiathèque va se jouer en plusieurs actes. Avec l’artiste mondialement connu, JR, les abonnés à la médiathèque vont pouvoir participer en se "faisant tirer le portrait".

JR est lauréat ddu prestigieux Prix TED 2011. À ce moment-là, il espère changer le monde avec l’art et se lance dans la photographie inattendue. Il va même jusqu’à afficher des portraits en Palestine et en Israël, avec l’accord de tous les gens photographiés. En fait, il colle côte à côte deux personnes exerçant le même métier et avec une expression différente d’un sourire.

Sa vie d’artiste a commencé à l’adolescence alors qu’il taguait les murs de la capitale. À 18 ans, il grimpe sur les toits des immeubles puis prend des photos. Il les affiche dans les quartiers bourgeois, dans les tunnels, sur les murs des Champs Elysées… « La ville est la plus grande des galeries » dit-il.

À Crest, il a inspiré les administrateurs de la médiathèque. Les abonnés et usagers des lieux peuvent s’inscrire pour se voir afficher en ville. Dans le cadre du prix TED, il faut que la photo soit expressive, en action et visionnaire pour essayer de "changer le monde" en transmettant un message.

L’année Street art de la médiathèque commence le 19 janvier, avec la nuit de la lecture (cf page Mag de notre édition). La 1ère partie se déroulera du 20 au 23 mars, "Inside out project", avec les prises de photos à la médiathèque de 14h à 18h. Le thème 90 regards sur la médiathèque va permettre de montrer à tous l’ouverture du lieu, tournée vers les habitants du bassin de vie. La 2e partie sera axée sur le collage et l’inauguration des portraits le samedi 15 juin, en présence des participants et des 90 portraits sur les façades de la médiathèque durant tout l’été.

Avec cet évènement grandiose, la médiathèque s’inscrit dans l’air du modernisme et se met à la portée des usagers.

Article paru dans Le crestois du 18 janvier 2019

UA-22506836-1