Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

La discorde entre élus crestois

Les tensions s'exacerbent entre les élus crestois de la majorité et de l'opposition à propos des impôts intercommunaux.

L'annonce d'une possible hausse de 60% des impôts intercommunaux, lors de la réunion du Conseil de la Communauté de Communes du Crestois et du pays de Saillans (3CPS), le 31 janvier dernier, a exacerbé les tensions entre les élus crestois de la majorité et de l'opposition. Le vendredi 8 février, date de la publication du compte-rendu de cette réunion dans nos colonnes, la mairie et l'opposition s'étaient affrontées par communiqués interposés. Nous avions naturellement évoqué cette escarmouche dans notre édition du 15 février.

Dans notre édition suivante, nous avions publié le communiqué de la ville de Crest, en l'amputant fâcheusement (et involontairement) de ces derniers mots. Afin de clore cette polémique (du moins dans notre journal), nous publions dans notre édition de cette semaine le communiqué de la ville de Crest dans son intégralité, ainsi que la réponse commune qu'ont tenu à lui apporter les élus d'opposition Samuel Arnaud et François Bouis.

Le prochain Conseil communautaire, qui se tiendra le 12 mars prochain, sera sans doute l'occasion de revenir sur la délicate question qui oppose les élus crestois, à savoir celle de l'augmentation prochaine des taux de la fiscalité intercommunale. Augmentation qui, rappelons-le, sera utilisée afin de financer le fonctionnement de l'intercommunalité (+20%) et celui du futur centre aquatique (+40%)...
(...)

Les communiqués sont à lire dans Le Crestois du 1er mars 2019

UA-22506836-1