Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Nouvel espoir pour le vin pétillant rosé

Elle ne s'appellera pas "clairette rosé", mais avec l'abrogation de la loi 1957, l'espoir de voir naître un pétillant rosé sur le territoire pourrait se concrétiser.

La loi du 20 décembre 1957 protège les appellations "Clairette de Die" et "Crémant de Die". Elle permet de pérenniser et d’adapter la production des vins bénéficiant de ces appellations aux attentes des consommateurs et au changement climatique. C'est aussi à cause de cette loi que la Clairette rosé a dû cesser sa production ; elle ne pouvait pas bénéficier des mêmes avantages et le Cerdon s'en est saisi.

Au Sénat, Marie-Pierre Monier et Gilbert Bouchet ont uni leurs forces, sans clivage politique, et leur volonté de défendre le territoire en présentant une loi, non seulement pour abroger cette loi 1957, mais pour cinq autres projets.

La sénatrice et le sénateur sont des élus de terrain. Suite à des rencontres avec les citoyens, le problème de la Clairette Rosé revient sur le tapis...
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 12 avril 2019

UA-22506836-1