Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Les éleveurs peuvent-ils vivre avec le loup ?

La récente attaque d’un troupeau à Crest a réveillé la vieille querelle entre éleveurs et défenseurs du loup.

Il fallait s'y attendre. L'attaque de l'un des quatre troupeaux du Gaec Mazard, dans la nuit du 6 mai, a réanimé l'éternel conflit entre "anti-loups" et "pro-loups". Alors que les deux éleveurs se remettaient à peine du traumatisme causé par la perte de dix-neuf de leurs bêtes, les réseaux sociaux bouillonnaient déjà de réactions aussi épidermiques que peu argumentées.

Un clivage très marqué qui ne pouvait qu'encourager les responsables politiques locaux à s'emparer du sujet en se rendant, par exemple, au chevet des éleveurs, quelques jours après l'attaque...

Et pendant que les passions occupaient le devant de la scène, la famille Mazard était, elle, retournée à la réalité de son exploitation. Après avoir rempli le formulaire de la Direction départementale des territoires pour demander une indemnisation suite à la perte de ses animaux (une « usine à gaz », selon l'éleveur), Michel Mazard s'est résolu à surveiller ses bêtes au plus près...
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 17 mai 2019

À lire dans notre article :
  • Prélever ou pas ?
  • Des éleveurs assistés ?
UA-22506836-1