Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

«Quand il y a le feu, il faut crier au feu !»

Pierre Rabhi, penseur de l'écologie et de la décroissance, nous a accordé un entretien.

La civilisation humaine est-elle au bord de l'effondrement ? C'est la vaste et angoissante question qui sera au coeur de la Fête des Amanins, le samedi 15 juin. Pierre Rabhi, co-fondateur du centre agro-écologique de la Roche-sur-Grâne et penseur de l'écologie et de la décroissance, a accepté d'évoquer avec nous ce thème qui, dans la Drôme comme ailleurs, agite en ce moment de nombreux esprits...

Le Crestois : Pourquoi avoir choisi cette année le thème de l'effondrement ?

Pierre Rabhi : Lorsqu'on regarde ce monde troublé, on s'aperçoit que la planète est aujourd'hui en convulsion. La question est de savoir si cette période est transitoire, et conduira à quelque chose de meilleur, ou s'il s'agit au contraire d'une phase négative dont on ne se remettra pas.

Il est évident que le chemin collectif pris par l'humanité aujourd'hui comporte un certain nombre d'impasses. Pendant longtemps, nous avons vécu dans l'illusion. Mais il suffit d'ouvrir les yeux pour constater le désastre, et s'apercevoir que les dérèglements s'expriment dans tous les domaines...
(...)

La suite de cet entretien est à lire dans Le Crestois du 14 juin 2019

UA-22506836-1