Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Je glane ou je glane pas ?

Le glanage, du vol ou une occasion de perpétuer une tradition ? Les uns crient à l'habitude, les autres au respect de la propriété privée.

C'est la saison de ramassage des productions agricoles par les agriculteurs, et alors que les champs se vident de leur production d'ail, de lavande, de fruits, de maïs... les bords de route s'improvisent parking de stationnement sauvage, et les promeneurs appelés "glaneurs", munis de sacs, parfois énormes, viennent voir s'il y a quelque chose à glaner.

« Ça s'est toujours fait, il n'y a pas de quoi s'inquiéter, on fait comme on veut ». « De toutes les façons, les agriculteurs s'en foutent, ils enterrent tout après le passage de la machine ». « Tu parles, c'est pas pour 10 kg d'ail que ça va déranger »... Les bonnes excuses fusent pour se donner bonne conscience...

Moral ou immoral ? Légal ou illégal ? Éléments de réponse dans notre édition du 19 juillet 2019.

UA-22506836-1