Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

« Tout le monde ne se sent pas concerné par l'interco »

Gilles Magnon, président de la 3CPS, revient sur l'annulation du conseil communautaire du 26 septembre.

Théoriquement, ils auraient dû être trente-neuf. Mais ils ne furent que dix-neuf... Faute d'élus, le Conseil Communautaire de la 3CPS (Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans), qui devait se réunir le 26 septembre à Mirabel-et-Blacons, a dû être reporté au jeudi 3 octobre (compte-rendu à retrouver dans notre prochaine édition).

Une situation que laissait déjà présager la précédente réunion du Conseil, le 27 juin dernier, à Espenel, où la séance avait manqué d'être annulée, faute de quorum (le conseil ne peut avoir lieu sans la présence d'au moins la moitié des délégués).

C'est peu dire que certains élus, qui s'étaient parfois déplacés de loin, exprimaient une forme d'agacement, le jeudi 26 septembre... Sur toutes les lèvres : la responsabilité des élus crestois, qui n'étaient, ce soir-là, que six sur dix-huit.

Gilles Magnon, le président de la 3CPS, nous a reçus pour évoquer cette situation embarrassante vis-à-vis des administrés (et des contribuables). L'occasion de revenir sur la question de l'avenir de l'intercommunalité...
(...)

Un entretien à lire dans Le Crestois du 4 octobre 2019

UA-22506836-1