Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                 

Annonce en faveur du secteur du tourisme

Communiqué : Célia de Lavergne, députée de la Drôme, se réjouit des mesures annoncées par Edouard Philippe pour soutenir le secteur touristique.

Parmi ces annonces, on peut retenir :

  • Un soutien total des finances publiques pour le secteur à hauteur de 18 milliards d’euros ;
  • Le fonds de solidarité restera ouvert pour les entreprises du secteur hôtellerie- restauration-tourisme jusqu’à la fin de l’année 2020 ; il sera élargi aux entreprises jusque 20 salariés et jusqu’à 2 millions d’euros de chiffres d’affaires. L’aide pourra aller jusqu’à 10 000 euros ;
  • Un prêt garanti par l’Etat « saison » sera mis en place, selon des conditions plus favorables que le prêt garanti Etat classique ;
  • Bpifrance portera l’enveloppe des prêts tourisme de 250 millions à 1 milliard d’euros ;
  • Les banques s’engagent à proposer un report des mensualités sur douze mois ;
  • Les cotisations sociales et patronales dues entre mars et juin seront exonérées pour les entreprises du secteur hôtellerie-restauration-tourisme et tant que la fermeture durera. Un crédit de cotisations de 20% des salaires versés depuis février sera proposé pour accompagner la reprise d’activité ;
  • Le dispositif d’activité partielle sera prolongé pour les entreprises du secteur jusqu’à la fin du mois de septembre 2020 voire au-delà ;
  • Les collectivités locales pourront prévoir pour 2020 un allègement de la taxe de séjour ainsi qu’un dégrèvement des deux-tiers de la cotisation foncière des entreprises, financé pour moitié par l’Etat ;
  • Un plan d’investissements de 1,3 milliards d’euros sera porté par la Caisse des dépôts et Bpifrance ; les entreprises comme les collectivités locales pourront bénéficier du dispositif France Tourisme Ingénierie ;
  • Le plafond journaliser des tickets-restaurants sera doublé dès la réouverture des restaurants ; ils pourront être utilisés le week-end.
  • Enfin, le Premier ministre a confirmé que les Français pourraient partir en vacances en France métropolitaine et outre-mer aux mois de juillet et août.

Pour Célia de Lavergne, « ces annonces très attendues vont permettre de répondre à l’urgence et miser à la fois sur le court, le moyen et le long terme : le soutien aux acteurs du tourisme sera pérenne et durable. Ces engagements du Gouvernement sont sans précédent et de bon augure pour le tourisme drômois. Nous devons à présent affiner avec les acteurs de terrain leur pertinence à répondre aux situations de vie et leur bonne adaptabilité au territoire. »

Durant la semaine du 25 mai, le Gouvernement précisera les modalités de réouverture des cafés et restaurants, envisageable à ce jour dans les départements verts à compter du 2 juin, si la situation sanitaire reste stable : « pour la Drôme, classée département vert, ce signal est plus que positif. Enfin nos cafés, nos bars et nos restaurants, qui font partie intégrante de la vie de nos villages, voient une lueur d’espoir pour la reprise. Ce ne sera pas comme avant, mais ce sera un retour vers plus d’activités. Pas comme avant, car les mesures sanitaires sont contraignantes et impacteront la capacité des établissements, ce que le maintien du fonds de solidarité et de l’activité partielle permettra d’atténuer. Et l’assurance d’une saison touristique cet été, si la situation sanitaire le permet, ainsi que des mesures concrètes comme le doublement du plafond des tickets-restaurant et leur utilisation le week-end, participeront à la relance. Des perspectives sont ouvertes. »

Enfin, le Gouvernement présentera dans les semaines à venir un plan spécifique pour le tourisme social : « C’est fondamental pour la Drôme ! Et une fierté ! Dans le département, nos territoires ruraux et de moyenne montagne abritent des perles du tourisme social, qui peuvent tout à fait s’organiser pour accueillir tous publics, notamment ceux qui ont vécu difficilement le confinement. Nous devons les accompagner, les valoriser. J’y travaille ardemment avec mes équipes ! » commente la députée.

En conclusion « ces annonces sont rassurantes : en tant que députée j’ai fait remonter régulièrement à mes collègues du comité de filière tourisme les inquiétudes et demandes des acteurs locaux. Nombreuses de ces requêtes ont été entendues. Je prévois d’ores-et-déjà une réunion de travail dans la Drôme avec les acteurs concernés la semaine prochaine pour aller plus loin ensemble. »

Communiqué publié le 15 mai 2020

UA-22506836-1