Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Pas très propre, la "démocrassie"...

"Transitions", la chronique de Vincent Meyer du vendredi 22 mai 2020.

La Turquie, Israël, la Russie sont supposées être des démocraties. Les États-Unis, le Brésil, la Hongrie ont des présidents élus démocratiquement. Hitler est arrivé au pouvoir en 1933 parce qu’il avait gagné les élections. Cherchez l’erreur.

La France a une constitution taillée sur mesure dans une période de crise majeure pour un général de grande taille. Un régime "présidentiel" qui respectait, au moins en apparence, la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. La réforme de 2001 qui inversait le calendrier électoral a mis un terme à cette illusion. Désormais, l’assemblée nationale, élue juste après le président, lui garantit, presque à coup sûr, une majorité absolue pour la durée de son mandat. Autant dire que c’est l’exécutif qui décide des lois...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 22 mai 2020

UA-22506836-1