Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

« Il faut un maire à Crest »

Hervé Mariton et Stéphanie Karcher, binôme de tête de la liste Parce que nous aimons Crest, dénoncent la « coalition essentiellement partisane » de la liste adverse.

Le Crestois : Comment abordez-vous la campagne du second tour ?

Hervé Mariton : La campagne de second tour est engagée et, manifestement, un certain nombre de citoyens ne savent pas qu'il y a un second tour. Il y a un second tour, et cet événement est important. Il décidera de l'avenir de Crest, que notre équipe et nous-mêmes sommes les mieux à même d'assurer. Dans notre liste, il y a deux tiers de nouveaux, et un tiers de sortants. On est très conscients de ne pas être parfaits, on reçoit les messages sur l'amélioration nécessaire de l'action municipale. Nous proposons un projet de développement durable. Avec un volet économique : répondre au projet des entreprises, répondre à leur problème dans la crise. Une dimension sociale : réussir l'arrivée de la gériatrie à Mazorel. Et un volet écologique : travailler sur la résilience, car il peut y avoir demain d'autres crises, sanitaire, numérique, climatique... Il faut être prêt.

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Interview publiée dans Le Crestois du 12 juin 2020

UA-22506836-1