Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

« Faut-il mettre 115.000 euros juste pour un mois et demi ? »

Gilles Magnon, président de la 3CPS, souhaite privilégier la relance économique de la vallée à l'ouverture de la piscine de Crest.

Le Crestois : Pourquoi avez-vous décidé de ne pas rouvrir la piscine de Crest ?

Gilles Magnon : On a eu un bureau en date du 14 mai, où les élus se sont prononcés pour la non ouverture de la piscine cet été. Cette décision a été actée. Je me suis permis, en tant que président, de me dire que puisque des nouvelles règles sanitaires seraient annoncées le 2 juin, soit 15 jour après le 14 mai, il était important de les prendre en compte également. Mais quand je regarde ces règles sanitaires du 2 juin, je considère que ce sont pratiquement les mêmes qu'auparavant. Il n'y a pas de nouveauté : la distanciation, les règles d'hygiène, c'est la même chose. On dit que les règles vont bientôt s'assouplir...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Dernière minute : Après les cars, la ville de Crest propose de reprendre la gestion de la piscine... Plus d'infos dans notre article.

Interview publiée dans Le Crestois du 12 juin 2020

UA-22506836-1