Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Beaucoup de monde dans le "Mur" d’Allex

Cyclisme : ils sont venus nombreux pour pour applaudir et encourager Léa Curinier, jeune participante du Tour féminin de l’Ardèche.

Pour les meilleures cyclistes de la planète, le Tour féminin de l’Ardèche (qui emprunte également les routes des départements de la Drôme, de la Lozère, du Gard et du Vaucluse…) est une course à étapes incontournable.

Après la victoire l’an dernier de la Néerlandaise Marianne Vos, c’est l’Américaine Lauren Stephens qui l’a emporté cette année, devant l’Espagnole Margarita Garcia Canellas, l’Autrichienne Anna Kiesenhofer venant compléter le podium.

Chez les jeunes (elles étaient 56 au départ), notre jeune compatriote de l’UCMV Léa Curinier (Arkéa Samsic) montait également sur la 3ème marche du podium (20ème au général), après une course remarquable durant les 7 étapes de cette difficile épreuve et les quelque 850 km qui la jalonnent. Pour son entrée chez les professionnelles, la voici donc récompensée de sa régularité et de sa ténacité... et de son envie d’apprendre son nouveau métier.

Le mercredi 9 septembre, lors de l’ultime étape d’une centaine de km entre Savasse et Beauchastel, c’est le "Mur" d’Allex, dernière difficulté de ce Tour, qui était proposé aux concurrentes à une vingtaine de km de l’arrivée et qui rassemblait beaucoup de monde.

Léa savait qu’elle y était attendue. On sait aussi qu’elle ne veut jamais décevoir ses supporters. Tout le club de l’UCMV (Montmeyran - Valence) avait fait le déplacement, offrant en prime le spectacle avant le spectacle puisque les coureurs de ce club (et leurs entraîneurs Camille Chancrin et Yohann Mossler, entourés des éducateurs) ont escaladé les forts pourcentages du Mur sans rechigner, certains à plusieurs reprises, avant d’applaudir Léa, passée en 5ème position…

Tout ça pour leur jeune championne, mais avec des regrets et une grosse pensée pour Laura Asencio, l’autre professionnelle du club qui, malchanceuse, avait dû quitter prématurément ce Tour féminin, tout comme l’Ardéchoise Greta Richioud, victime d’une chute sur la première étape.

ucmv
Une partie des supporters du club de l’UCMV

Article publié dans Le Crestois du 18 septembre 2020

UA-22506836-1