Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Concours de défarde annulé, une première

La 39e édition du concours de défarde n’aura pas lieu cette année. Depuis sa création en 1982, ça n’était jamais arrivé.

Le grand maître de la confrérie de la défarde, Jean-Louis Brun, nous expliquait les difficultés insurmontables à organiser ce concours qui rapproche beaucoup trop les gens en cette période de crise. Il faut rester lucide et prendre en compte l’organisation de ce concours : « D’ordinaire, nous invitons les gens la semaine du 17 au 23 août à s’inscrire au concours. Cette année, l’assemblée générale de la confrérie a eu lieu le 19 août, dans des conditions sanitaires drastiques, en présence de la présidente du comité des fêtes de Crest, Monique Dulaquais. Nous avons vite constaté que la moyenne d’âge de nos dignitaires était élevée, et que ces personnes n’avaient pas trop envie de faire un bain de foule. Pour le concours, il faut réunir les jurés autour d’une table, ils ne sont pas très éloignés les uns des autres et en cuisine, c’est encore pire, trop de promiscuité. La décision était prise, il fallait annuler le concours ! »...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 18 septembre 2020

UA-22506836-1