Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Bien parti pour rester maire

Le rapporteur public a invité le tribunal à rejeter le recours en annulation des élections crestoises déposé par Ensemble Réinventons Crest.

C'est un désaveu cinglant pour René-Pierre Halter. Et une première victoire pour Hervé Mariton. Le rapporteur public, magistrat en charge d'éclairer le juge administratif dans ses jugements, a invité le tribunal à rejeter l'ensemble des accusations portées par l'exnuméro 1 de la liste Ensemble Réinventons Crest, lors d'une audience au tribunal administratif de Grenoble, le vendredi 2 octobre.

René-Pierre Halter conteste les résultats de l'élection municipale crestoise du 28 juin, au terme de laquelle Hervé Mariton s'est imposé avec 137 voix d'avance. Ensemble Réinventons Crest demande l'annulation du scrutin et une peine d'inéligibilité pour le maire de Crest, invoquant des irrégularités lors de la campagne et des opérations de vote qui auraient entaché la sincérité du scrutin. Le rapporteur public n'a visiblement pas partagé leur analyse...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 9 octobre 2020

UA-22506836-1