Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Vent de contestation à Puy-Saint-Martin

Des habitants de Puy-Saint-Martin, mais aussi de la Répara et de Roynac, s'opposent à l'implantation de trois éoliennes de 150 mètres de hauteur.

« Nous ne sommes pas contre l'éolien. Mais pas n'importe comment et pas à n'importe quel prix. On tient à notre colline », s’énerve Jean-Luc Wentzel, un représentant du collectif d'environ vingt-cinq personnes opposées au projet éolien, envisagé sur la commune de Puy-Saint-Martin. Estimé à 14 millions d'euros, il est porté par la municipalité, la région Auvergne-Rhône-Alpes via son fonds d'investissement. Oser ENR, la société d'économie mixte V2D de la Communauté de Communes du Val de Drôme (CCVD) et l'entreprise Bellane énergie. Le tout réunit au sein de la société OursEole, créée en 2019, avec un capital partagé à 50% entre les collectivités, leurs satellites et Bellane énergie.

Si plusieurs scénarios ont été étudiés avec des mâts de mesure culminant à 110 mètres, la société prévoit finalement de construire trois éoliennes de 150 mètres sur une zone très exposée au vent, la colline au nord de la commune, au dessus du vallon des Ours. Un ouvrage visible également depuis la commune voisine de la Répara-Auriples...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 2 avril 2021

UA-22506836-1