La meilleure BD montagne

La meilleure bande dessinée 2015 "montagne" a été réalisée à Piégros-la-Clastre. Nelly Moriquand et Fabien Lacaf ont été primés pour leur album "La Fiancée du Queyras".

Tous les trois ans, le Salon International du Livre de Montagne de Passy/Mont- Blanc récompense le meilleur album de bandes dessinées dont l'action se passe en montagne. Les dessinateurs et les scénaristes ont toujours plébiscité le milieu montagnard dont les potentiels graphique et romanesque sont infinis. Pas un héros récurent, de Bécassine à Tintin en passant par les Pieds Nickelés ou Rahan, qui ne se soit aventuré dans la neige et sur les cîmes.

Traditionnellement ce sont le Mont-Blanc et l'Himalya qui se taillaient la part belle comme cadre des histoires racontées mais voilà que, depuis quelque temps, les autres massifs montagneux attirent l'attention des créateurs. Les Pyrénées, le Jura, l'Oisans ou le Queyras sont à leur tour représentés. C'est dans ce dernier massif que la scénariste Nelly Moriquand a laissé vagabonder son imagination et que Fabien Lacaf a promené ses crayons. Bien leur en a pris puisque c'est leur album "La Fiancée du Queyras" (aux éditions Mosquito) qui a été primé en 2015 au 25ème Salon International du Livre de Montagne.

Le choix du jury ne fut pas facile et des albums comme "L'homme Montagne" de Gauthier et Fléchais ou "Le reste du monde" de Chauzy pouvaient eux aussi prétendre à une récompense. C'est la construction du récit, la qualité de la recherche historique et la maîtrise picturale du couple drômois qui emportèrent la décision. Les aventures de la belle Anaïs tiennent le lecteur en haleine dans le monde rude de la montagne et dans celui plus lourd et secret de l'armée française du siècle précédent. Poussant le sens du détail jusqu'à faire parler, parfois, leurs montagnards en "gavot" (le patois local), Nelly et Fabien nous font rentrer dans un monde où la montagne façonne les hommes et aiguise leur caractère. Thriller haletant de Nelly où le trait incisif de Fabien fait merveille.

Le jury, composé de spécialistes de la Bande dessinée, a plébiscité l'album et le vote fut unanime. C'est dans le grand auditorium du Parvis des Fiz et devant un aréopage d'élus de montagne, d'alpinistes célèbres (au premier rang desquels on retrouvait Catherine Destivelle) et d'écrivains du monde entier que Fabien Lacaf recevait son trophée et les félicitations du président du Salon, le docteur Michel Moriceau. En matière de montagne, nos Drômois n'en sont pas à leur coup d'essai puisqu'elle parcourt leur oeuvre commune avec, entre autres, leur récent album "Les amants de l'Oisans", une histoire liée à la conquête de la Meije ou, plus anciennement, le Vivarais et les Cévennes des "Pêcheurs d'étoiles".

Parallèlement à ce prix un concours de "planches" de bandes dessinées était organisé pour les enfants et les vainqueurs furent le jeune Parisien Augustin et le jeune drômois Andy, ce qui prouve que la relève est là et que la montagne est un sujet transgénérationnel et toujours attractif.

Article paru dans Le Crestois du 18 septembre 2015.

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.