rubrique zic

Soul : Durand Jones & The Indications

Le groupe américain sort un deuxième album à la soul habitée. C'est notre coup de cœur musical de la semaine !

Durand Jones & The Indications nous présente aujourd'hui son deuxième album "American love call", et disons-le tout de suite, ce nouvel effort dépasse son prédécesseur de la tête et des épaules.

Impossible de deviner que le groupe s'est formé en 2012 tant la qualité et la maturité sont déjà présentes, et tant la musique proposée semble sortie des années 70 ! En effet, Durand Jones (du nom de son chanteur/saxophoniste) nous régale avec une soul habitée, parfaitement écrite et interprétée, légèrement teintée de folk, de R&B, voire de gospel.

La particularité du groupe est d'avoir deux chanteurs très différents : Durand Jones, donc, avec sa voix très soul, vibrante et légèrement voilée, et Aaron Frazer, batteur à la voix cristalline et au falsetto remarquable (on pense ponctuellement à Roger Taylor de Queen). Les deux voix se mélangent, se répondent et se complètent, et cette variété de vocaux apporte indéniablement un supplément d'âme à la musique de Durand Jones & the Indications.

Une musique plutôt rétro, mais qui reste moderne grâce à une production sans faille, à la qualité des compositions, mais également grâce aux thèmes abordés par les textes, décrivants la société américaine sans tabou ni complexe.

En un mot comme en cent, cet “American love call” au feeling remarquable et à l'interprétation impeccable se révèle une découverte très enthousiasmante que l'on vous recommande chaudement !

Olivier Chapelotte, disquaire à Aouste

Article paru dans Le Crestois du 5 avril dans le cahier Mag'

Retrouvez chaque semaine une chronique musicale "Le choix du disquaire" dans le cahier Mag' du journal Le Crestois en édition papier ou numérique.

UA-22506836-1