rubrique zic

Le retour du boss

Le nouvel album de Bruce Springsteen est un hommage à la culture populaire des Etats-Unis. C'est notre coup de cœur musical de la semaine.

On ne vous fera pas l'affront de vous présenter Bruce Springsteen, probablement un des musiciens américains les plus influents depuis Bob Dylan (dont il revendique d'ailleurs beaucoup l'inspiration). On se contentera de préciser qu'à l'aube de ses 70 ans, “The Boss” a déjà publié une vingtaine d'albums studios (sans compter les live et les compilations) vendus à plus de 130 millions d'exemplaires et que ses concerts autant que ses albums ont fait de lui une légende.

Le nouvel album du maître s'intitule “Western stars”, et le mustang sur la pochette vient appuyer le titre : cet album est un hommage à la culture populaire des Etats-Unis. Point ici de rock électrifié, mais plutôt un folk-rock équilibré parcourant de nombreuses thématiques : le road-trip (“Hitch hickin”, parfaite ouverture d'album), l'épopée ferroviaire (“Tucson train”, très bande originale de film), les cafés de bords de routes (le très country “Sleepy Joe's café”), ou encore ces motels de film américain (le très délicat “Moonlight motel”).

À l'écoute de cet album, deux choses frappent l'esprit. La première, c'est la qualité générale des chansons, et leur remarquable force évocatrice. Tout, de la composition aux arrangements, de l'interprétation à la production, est parfaitement en place et abouti. On a clairement là affaire à un album mature d'un musicien totalement maître de son art (quel chant sur l'impeccable single “There goes my miracle” !).

La seconde, c'est la sincérité et l'authenticité qui émanent de l'album. Bruce Springsteen n'a plus rien à prouver, il a fait cet album par passion et pour rendre hommage, avec bienveillance et une douce mélancolie, à une certaine Amérique, celle des gens ordinaires, celle des coins perdus, celle des grands espaces. À ce titre, le choix de se concentrer sur la guitare folk et le chant, rehaussés de violons mélancoliques, sert parfaitement le propos, même s'il risque de décevoir les amateurs de la facette la plus rock du Boss.

Incontestablement un grand album d'un grand Artiste, et la parfaite bande son de vos périples estivaux.

Olivier Chapelotte, disquaire à Aouste-sur-Sye

Bruce Springsteen "Western Stars" (2019)
Disponible en CD et vinyle

Chronique parue dans Le Crestois du 5 juillet 2019 dans le cahier Mag'

Chaque semaine, le cahier Mag' de l'édition papier ou numérique du journal vous présente en 4 pages les principaux événements artistiques et culturels du week-end à ne pas manquer, ainsi que des portraits, des chroniques de disques, livres ou cinéma.

Photos : © Danny Clinch

UA-22506836-1