rubrique zic

HUGO BARRIOL - Yellow (2019)

Certains artistes dépassent le simple cadre musical pour, à travers leurs actions, nous inspirer.

Dans le cas présent, Hugo Barriol, 28 ans, sort aujourd'hui son premier album. Mais avant d'en parler, une rapide présentation du personnage est utile.

Après avoir bourlingué (en Australie, entre autres) et vécu de petits boulots, le chanteur-guitariste originaire de la Loire a posé ses valises à Paris et a décidé d'essayer de vivre de sa musique. Il a donc joué dans le métro cinq jours par semaine pendant un an et demi (!) avant d'être finalement repéré par un label et de pouvoir enfin enregistrer un album.

Belle leçon d'abnégation, d'autant que la production du télé-crochet “The voice” a tenté de le recruter mais qu'il a préféré décliner pour rester libre de ses choix. Et cette force de caractère se retrouve dans la musique du jeune artiste.

À la croisée de Tracy Chapman (le timbre de voix) et de Damian Rice (la sensibilité épurée), saupoudrée d'une touche de Lene Marlin (magnifique « Hold my hand »), la musique d'Hugo Barriol, entièrement chantée en anglais, envoûte l'auditeur et l'emporte dans son univers doux-amer, joliment mélancolique (« Forgiveness ») et très mélodieux (la sublime ballade « Waiting »).

L'artiste a choisi des arrangements subtils et légers, laissant la guitare sèche et la voix s'exprimer pleinement, dans la grande tradition du folk américain, pour un rendu sobre, très pur et organique. Une bien belle découverte que ce « Yellow » très réussi, à la délicatesse assumée, et que la grande sensibilité de son auteur illumine.

Olivier Chapelotte, disquaire à Aouste

HUGO BARRIOL - Yellow (2019)

Article paru dans Le Crestois du 8 mars 2019, dans le cahier Mag'

Chaque semaine, le cahier Mag' de l'édition papier ou numérique du journal vous présente en 4 pages les principaux événements artistiques et culturels du week-end à ne pas manquer, ainsi que des portraits, des chroniques de disques, livres ou cinéma.
UA-22506836-1