rubrique zic

                

Asgeir - Bury the moon (2020)

Quatrième album pour Ásgeir Trausti Einarsson, musicien islandais très talentueux.

Après avoir sorti son premier album à 20 ans (uniquement en Islande) et remporté de nombreux prix pour celui-ci, Asgeir s'est ouvert à l'international avec “In the silence” en 2013, puis “Afterglow” en 2017 (tous deux traduits en anglais).

Ce “Bury the moon” qui nous intéresse aujourd'hui est donc son quatrième album, un album qui marque un certain retour aux sources de sa musique vers les territoires folk des débuts, après un “Afterglow” plus expérimental traversé de sonorités électro.

On a donc affaire ici à un folk-rock planant, parfois rehaussé d'arrangements électro subtils mais bienvenus ( “Breathe”, “Turn gold to sand”) apportant un peu de modernité à une musique éminemment intimiste et minérale, à l'instar de ce que proposent nombre de compatriotes (Mùm, Sigur Ros, etc). On ressent néanmoins l'influence country / folk américaine, comme sur “Eventide” et son arpège de guitare délicat.

Délicatesse est d'ailleurs le maître mot de cet album subtil et mélodieux, délicatesse qui vient en grande partie de la voix éthérée d'Asgeir. L'Islande est un pays à part, rugueux, froid et aride à l'extérieur mais très organique et doux à l'intérieur, et cette dualité se retrouve dans la musique de son peuple.

Ce “Bury the moon” varié, sincère et mélodique se révèle ainsi un excellent moyen de découvrir la culture musicale islandaise moderne.

Olivier Chapelotte, disquaire à la FNAC d’Aouste-sur-Sye

ASGEIR - Bury the moon (2020)
Disponible en CD et vinyle

Article paru dans Le Crestois du 21 février 2020

Chaque semaine, le cahier Mag' de l'édition papier ou numérique du journal vous présente en 4 pages les principaux événements artistiques et culturels du week-end à ne pas manquer, ainsi que des portraits, des chroniques de disques, livres, séries ou cinéma.
UA-22506836-1