rubrique zic

                

The eyes of a tiger

Le groupe suisse Gotthard sort un album rock acoustique teinté de folk, en hommage à son ancien chanteur décédé, Steeve Lee.


Salut à tous, et bienvenue dans le choix du disquaire !

S'il n'est pas très connu du grand public en France, Gotthard est en revanche une institution dans son pays d'origine, la Suisse : plus de 30 ans de carrière, 13 albums studios, plusieurs live et best of, des centaines de concerts sur les plus grandes scènes rock.

Le groupe propose d'ordinaire un hard rock puissant mais toujours très mélodique, mais est également connu pour la qualité de ses ballades.

Pour bien appréhender l'album un peu spécial dont nous allons parler aujourd'hui, il faut se plonger dans l'histoire de Gotthard.

Le talentueux chanteur emblématique du groupe, Steve Lee, a été victime en 2009 d'un accident de la route et a perdu la vie, laissant ses partenaires orphelins et traumatisés. Le groupe a néanmoins choisi de continuer avec un nouveau vocaliste, Nic Maeder, et a depuis sorti plusieurs albums.

"The eyes of a tiger" est un hommage du groupe à son ancien chanteur, car il comprend tous les derniers enregistrements studios de Steve Lee datant de quelques semaines seulement avant son décès. Ces pistes de chant ont été mises en musique et finalisées par le groupe en 2019 afin de présenter les derniers travaux de leur ami.

Point de hard rock ici, mais des versions acoustiques de classiques de Gotthard (ainsi qu'une reprise de « Eyes of the tiger » de Survivor en version acoustique et électrique) mettant parfaitement en lumière la voix chaude et sensible de Steve Lee, dont le timbre légèrement voilé évoque Bryan Adams.

Les chansons sont parfois très différentes de leurs versions originales ("In the name" passe d'un rock plombé à un rock acoustique du plus bel effet), mais pas besoin de les connaître pour profiter de la qualité mélodique de ces chansons rock parfois mâtinée de folk ("Tarot woman", totalement inédite, "The train") et dont la sensibilité parvient souvent à donner un frisson à l'auditeur (la sublime ballade "And then goodbye", malheureusement prophétique).

Voilà donc un très bon album de rock acoustique teinté de folk, mélodique et authentique, poignant témoignage de l'affection des membres d'un groupe pour leur ami disparu.

Olivier Chapelotte, disquaire à la Fnac de Crest

Gotthard – Steve Lee, the eyes of a tiger (2020)
Disponible en CD et Vinyle

Article publié dans Le Crestois du 6 novembre 2020

UA-22506836-1