Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

 
 
 
 

C’est le moment de cocooner !

Et si vous profitiez du confinement obligatoire pour attraper le virus de la culture ?

Salut à tous, et bienvenue dans le choix du disquaire ! La période est morose, avec ce virus qui traine et paralyse la vie autour de nous : magasins fermés, écoles closes, impossibilité de voir du monde, ambiance générale anxiogène. De nombreuses personnes parmi nous se retrouvent chez elles, et souvent avec nos enfants privés d'école.

Alors, puisqu'il faut rester chez soi et que nous n'avons pas vraiment le choix, pourquoi ne pas essayer de profiter de ces moments en famille pour découvrir ou faire découvrir un film qui vous a touché, une série passionnante ou un album culte ? On a tous en nous un film qu'on n'a pas vu depuis longtemps et dont on se dit, lorsqu'on y pense, qu'un jour on aimerait bien le revoir. Peut être est-ce le bon moment ?

Quelques exemples ? Je vous invite à découvrir la filmographie des frères Farrelly, particulièrement "Deux en un" et "L'amour extra-large", véritables odes à la différence et à la tolérance, ou encore "Terrain d'entente", très bienveillant envers les jeunes couples.

Pour de l'aventure et du dépaysement, visitez les Terres du milieu avec "Le seigneur des anneaux" et "Le Hobbit", les deux grandes sagas de Peter Jackson, le plus vieux mais très réussi "Willow" ou encore la récente série "The Witcher", elle aussi adaptée de livres éponymes.

En famille, c'est l'occasion de réviser les classiques "Jumanji", "Hook" ou bien "La famille Addams", par exemple, mais également de regarder des séries animées classiques et intemporelles comme "Les mystérieuses cités d'or" ou la ludo-éducative "Il était une fois la vie".

Et cette chanson qui nous a ému la première fois qu'on l'a entendue et qui nous accompagne dans un petit coin de notre tête depuis. Et si c'était le bon moment pour la faire écouter à ses enfants, en leur expliquant le contexte et en la dégustant en famille comme on savoure une bonne pâtisserie ?

Baissez les lumières, installez vous confortablement et écoutez ensemble "Lazarus" de Steven Wilson, "Eventide" d'Asgeir, "Desert flower" d'Auri, "Shine on you crazy diamonds" de Pink Floyd, "Collapse the light into earth" de Porcupine Tree,"Piano joint" de Michael Kiwanuka, "Heavenly" de Cigarettes after sex, "Child of the ghetto" de Tiwayo, "Take shelter" d'Anathema, "The Bright Ambassadors of Morning" de Pure Reason Revolution, "The Only Unforgivable Thing" de Marillion, etc.

Enfin, n'oublions pas que même dans les situations difficile, il est souvent salvateur de rire. Victor Hugo a d'ailleurs dit : « Faire rire, c'est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre, qu'un distributeur d'oubli ! ». Alors n'hésitez pas à ressortir des placards (ou à visionner en streaming, le cas échéant) quelques spectacles d'humoristes que vous appréciez. Il est étonnant de voir comme après quelques minutes un bon comédien nous embarque dans son univers et nous permet de relâcher la pression.

Pensez également à des émissions humoristiques cultes, comme les télés des Inconnus, toujours pertinentes après trois décennies, ou encore la série Palace, crée par Jean-Michel Ribes en 1988, petit chef d'oeuvre d'humour absurde et décalé ayant révélé de nombreux talents (Valérie Lemercier, François Morel, etc) et dont certaines scènes sont devenues cultes (le fameux « Appelez moi le directeur ! »). Car comme le disait Gérard Jugnot : « Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie. ».

Certes le contexte est angoissant, mais je reste persuadé que quelques heures passées à écouter de la musique ou regarder un film ne peuvent qu'être salutaires, car ces moments d'émotion et d'évasion sont autant de respirations bienvenues dans une actualité bien trop envahissante.

Alors, quitte à respecter les consignes de sécurité afin de ne pas propager le coronavirus, si nous en profitions pour partager avec nos très proches le salvateur virus de la culture ?...

Olivier Chapelotte,
disquaire à la FNAC d’Aouste-sur-Sye

Article paru dans Le Crestois du 20 mars 2020 dans le cahier Mag'

Chaque semaine, le cahier Mag' de l'édition papier ou numérique du journal vous présente en 4 pages les principaux événements artistiques et culturels du week-end à ne pas manquer, ainsi que des portraits, des chroniques de disques, livres, séries ou cinéma.

Photo : © Freepik

UA-22506836-1