Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                 

L'audience de Vidéos Val de Drôme a explosé

Pendant le confinement,le nombre de films vus chaque jour a progressé de 250 % !

Chaque jour, pendant le mois écoulé, qui s'est déroulé en période de confinement, les films de Vidéos Val de Drôme ont été vus 658 fois, soit une progression de l'ordre de 250% si on rapporte ce chiffre à la moyenne établie pour l'ensemble de l'année 2019. Dans une période toute récente - et cette fois sur 8 jours - 1200 films ont été vus chaque jour.

Il est vrai qu'une des productions de l'association qui collecte des témoignages sur notre région, celle consacrée au berger d'Aucelon Jean-Yves Girard (notre photo), Jigi pour ses nombreux amis, obtient, plus de trois ans après sa mise en ligne, un score ahurissant : elle a été vue plus de 153.000 fois !

Les professeurs de mathématique ne manqueront pas de faire remarquer que le stock étant à présent de 102 (le 100e film attendant, pour être rendu public, un total déconfinement), le coefficient multiplicateur progresse toutes les trois semaines puisque Vidéos Val de Drôme a maintenu ce rythme de mise en ligne. Il n'en reste pas moins que la progression est considérable. C'est à la mesure d'une fidélisation beaucoup plus grande du public. Cela se manifeste par le fait que, dans les heures qui suivent une mise en ligne, un nombre important de vues est atteint qu'il aurait fallu, il y a deux ans, une semaine pour obtenir. Ces données montrent un public curieux des nouveautés proposées par l'association et un grand intérêt pour l'histoire régionale.

L'audience n'est, de très loin, pas limitée à la France, ce qui a donné lieu à quelques anecdotes savoureuses : une société de production de Hong Kong a sollicité Vidéos Val de Drôme pour la réalisation d'un tel nombre de films que, si l'association avait accepté, cela l'aurait occupée pour une dizaine d'années ! Mais, suspicieux quant à cette demande, les dirigeants de l'association n'ont pas donné suite. Ils ont, en revanche, savouré une manifestation de sympathie qui leur est venue d'une association d'ornithologues du Sri Lanka qui avaient apprécié un de leurs films sur un fabricant d'appeaux. Tout récemment, le film consacré à la résistante et comtesse polonaise Krystyna Skarbek a amené une réaction de citoyens britanniques.

C'est avant tout le public qui assure une large majorité du financement de l'association même si de nombreuses communes fidèles, pour l'essentiel petites, apportent un concours régulier. Le soutien récent du programme européen Leader a permis d'abonder l'énorme effort d'équipement que l'association avait consenti et les mesures de formation qui vont se poursuivre. De même, devra se poursuivre l'effort d'équipe- ment.

Le temps, dans lequel nous entrons et dont il faut espérer qu'il amènera de nombreuses initiatives dans notre vallée qui en est habituellement fertile, va probablement réorienter légèrement la ligne éditoriale de Vidéos Val de Drôme : l'association a bien l'intention de les donner à voir par ses vidéos sans pour autant abandonner le recueil de témoignages sur les décennies écoulées. Mais, pour le moment, les animateurs de l'association attendent avec impatience la possibilité de présenter au public leur centième film qui raconte cent ans en Val de Drôme.

Jacques Mouriquand

Article publié dans Le Crestois du 22 mai 2020

Pour mémoire : l'ensemble des films de Vidéos Val de Drôme est accessible soit dans notre rubrique Vidéos, soit depuis le site de TV Val de Drôme.

videos val de drome 2

UA-22506836-1