Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

Les femmes dans le sport

Les femmes n’ont pas toujours eu leur place dans le sport… Une histoire à rebondissements !

Aujourd’hui encore, seulement 39 % des femmes sont inscrites en club de sport. Elles manquent de temps et de confiance en elles.

La femme avait d’autres choses à faire, une tenue stricte à tenir, et surtout vivait sous le joug masculin et les coutumes historiques. Ce n’est qu’en 1928 que des disciplines s’ouvrent aux femmes pour les Jeux Olympiques, et encore au XXIe siècle, elles sont traitées différemment dans le milieu professionnel.

Dans l’Antiquité, la femme n’a pas accès aux tribunes, et pratique le sport séparément des hommes. C’est à Rome que l’on voit la première femme en tribune. Pour participer aux jeux, certaines se travestissent en homme. On note au XIXe siècle un grand mouvement d’hostilité, « La confusion des sexes et la grande peur de l’homme de l’an 1880 ». Aux XIXe et XXe siècles, les classes sociales donnent parfois accès aux femmes pour l’ équitation ou au tennis en mixte. En 1887, l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques est créée et la femme a encore beaucoup de mal à y trouver une place. Aux JO de 1900, six femmes sont présentes sur 1066 athlètes, seulement au tennis et au golf. La grande guerre de 14-18 voit l’émancipation de la femme et, en 1917, elle peut pratiquer le foot, mais les femmes ont interdiction d’entrer au stade en France et en Grande-Bretagne.

Sur notre bassin de vie, de nombreux clubs sportifs sont mixtes. Voici un petit tour d’horizon de quelques sports permettant d’y voir une évolution certaine...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 21 août 2020

UA-22506836-1