Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

La résilience alimentaire : changer les habitudes

L’association "Les greniers d’abondance" a fait une étude du territoire pour tendre vers une autonomie et un équilibre entre la production et la consommation alimentaires.

Une enquête de quelques mois a été menée sur le territoire par l’association "Les greniers d’abondance", qui est allée au contact des agriculteurs alternatifs, des Intercommunalités, de la Chambre d’Agriculture… Il s’agit de faire face aux menaces globales à l’échelle des territoires.

Suite à ce long travail d’audit et de pistes, un livre, "guide de la résilience alimentaire", a été édité par l’association, unique porteur du projet.

PREMIER CONSTAT

Bien manger permet de prendre du temps pour autre chose, loisirs, culture… Leur étude met en évidence un système industriel qui « n’est pas d’avenir », qu’il est temps « de prendre en compte les menaces pour anticiper des démarches raisonnables », et « d’adapter au territoire des solutions ».

LES MENACES GLOBALES

Les menaces portent sur le système alimentaire avec les bouleversements climatiques et écologiques. Le climat évolue. Au mois de juillet, cette année, MétéoFrance annonçait que, durant les quatorze derniers mois, la température a été supérieure à la moyenne. Les ressources en eau diminuent et la production agricole se complique. Les tempêtes et inondations font maintenant partie du climat subi sur le territoire, au même titre que des sécheresses inédites comme cette année. À terme, le rendement et la variabilité des cultures sont menacés. De plus, les bio-agresseurs provoquent une instabilité des milieux...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 11 septembre 2020

Crédits illustrations : Jeanne Chiche et Agathe Malbet

UA-22506836-1