• Demo
  • Demo

                

La MARPA d’Allex avait anticipé

La Maison d’Accueil et de Résidence Pour l’Autonomie (MARPA) d’Allex avait déjà prévu le confinement depuis la première semaine de mars.

Les Jardins d’Alésia accueille des résidents, venant essentiellement du Val de Drôme, «comme à la maison», et Sonia Cavagna, la responsable de l’établissement avait déjà pris des mesures de confinement depuis début mars pour prendre soin de ses protégés. Le personnel avait donc limité voire interdit les visites des familles, et anticipé, en instaurant les consignes mises en place plus tard.

Les résidents peuvent continuer de partager des temps de jeux, avec la traditionnelle belote, des chants, des discussions et les jeux de société. Pour prendre l’air, les résidents ont le droit d’aller sur le chemin d’Alésia et de rester autour de la résidence, sur une distance de 500 m.

Le personnel (quatre agents) participe au quotidien des résidents en étant un peu plus avec eux, car les intervenants ne viennent plus. Tout le monde participe à tout, rangement, respect des consignes, et le passage régulier au lavage des mains durant la journée, notamment aux moments de partages comme les repas ou les jeux.

Sonia Cavagna nous explique son rôle de "gendarme" : « Je dois sans cesse leur dire de ne pas se toucher car ils ont parfois la main sur le bras de leur voisin quand ils discutent ». Pour les repas, les menus sont établis en fonction des livraisons et nous devons parfois nous adapter ! Et pour gâter un peu les résidents, la journée des anniversaires est conservée grâce à une nouvelle formule. Un gâteau sera partagé au dessert, à la place d’une fête en après-midi.

Pour garder le contact avec leurs proches, de nombreux résidents ont des cadres photos numériques. Les familles envoient régulièrement des photos et le personnel les télécharge. Les résidents communiquent avec leur famille par téléphone mais les visites manquent. Même s’ils restent optimistes en disant :  « On a connu la guerre, on s’en sortira ! », ils trouvent le temps long et leurs proches leur manquent. Certains seniors sont ravis d’être là plutôt que chez eux tout seul : « Nous avons de la chance d’être dans cette structure et accompagnés par du personnel bienveillant. C’est une vraie barrière contre le virus ».

« Et maintenant, nous n’avons plus de courrier, nous avons l’impression d’être sur une île déserte » conclue la responsable.

Corinne Lodier

Article publié le 26 mars 2020

Témoignage d’Annick, résidente de la MARPA

« Le confinement que nous vivons tous ensemble n’est pas un plaisir, tout le monde peut l’éprouver. Mais nécessité oblige, et à la MARPA d’Allex, les résidents le vivent ainsi, raisonnablement, appliquant strictement les consignes données. L’ambiance générale est bonne, et nous savons que nos responsables font tout leur possible pour respecter notre liberté et assurer notre sécurité, qu’ils en soient remerciés.

Nous avons la chance de vivre à la campagne dans un cadre agréable, de pouvoir marcher autour de notre MARPA quand le temps le permet, en admirant les premières éclosions de bourgeons, notre village perché et de temps en temps, de magnifiques aurores. Vivons donc, jour après jour, le mieux possible en espérant que cette terrible épidémie cessera bientôt ».

  • Nous rencontrer
    Journal Le Crestois
    52 rue Sadi Carnot - BP 217 - 26401 CREST Cedex
  • Quand ?
    Reprise partielle des activités de l’entreprise – Accueil ouvert et permanence téléphonique les matins uniquement du Lundi au Vendredi de 9h à 12h.
  • Nous écrire
  • Nous parler
    04 75 25 00 82

Nous situer

localisation

UA-22506836-1