Le déconfinement est-il annoncé pour La Poste ?

Force Ouvrière Communication Drôme-Ardèche dénonce, dans une tribune, la campagne de dénigrement à l'égard du personnel de La Poste.


La Poste doit faire face à une campagne calomnieuse de dénigrement par certains acteurs économiques et élus de la République. Cette dernière est également relayée par certains médias malheureusement.

Force Ouvrière Communication dénonce cette campagne. Celle-ci est particulièrement déplacée, dans le contexte actuel de grave crise sanitaire où l’on parle de sauver des vies.

Tous les jours, les Postiers assurent et rendent LE Service Public à nos concitoyens. Les agents, exposés aux risques, accomplissent leur mission de distribution et de paiements de prestations sociales. Ils assurent ainsi la continuité dudit Service Public. Et pour autant alors que l’on parle toujours de confinement, après l’allocution du Président de la République du 13 avril, La Poste amorce son « déconfinement » en annonçant l’ouverture de nouveaux bureaux de poste (5000 en projet cette semaine).

FO rappelle que les élus qui vocifèrent actuellement et font pression pour la réouverture de bureaux sont parfois les mêmes qui sont restés muets lorsque La Poste, en perpétuelle réorganisation de ses services, a décidé de fermer des bureaux de proximité définitivement. A ce moment-là, ils ne se sont pas manifestés pour sauver la présence postale locale, maintenant transformée voire même disparue. Aujourd’hui seulement, ils réalisent qu’un bureau de poste est important… FO condamne les articles d’une certaine presse et les annonces médiatiques de certains élus qui salissent l’image de La Poste, délibérément, alors que leur propre mairie et leurs agences postales communales restent fermées.

Pour Force Ouvrière il est indispensable et vital de PROTEGER nos collègues Postiers PARTOUT et en toutes circonstances. Force Ouvrière œuvre, à chaque instant, pour cela. L’organisation actuelle des bureaux permet aujourd’hui l’accueil en sécurité des usagers de La Poste et de son personnel, même si c’est bien fragile. Mais, en ouvrant plus de bureaux, cette garantie ne sera plus assurée.

FO COM ne veut pas être complice de la propagation du virus. La Poste et son Président, eux, s’en rendront coupables.

FO COM, comme l’ensemble des postiers d’ailleurs, sont conscients de la nécessité de répondre aux besoins de la clientèle pour des opérations de 1ère nécessité à savoir retraits d’argent, paiements de factures et de prestations sociales. Par contre, l’envoi d’un courrier pour un jeu concours ou le renvoi de son bikini trop petit pour cet été ne font pas partie des opérations vitales. En multipliant ces déplacements inutiles en bureau de poste, la clientèle multiplie les contacts avec la population et les postiers et se met, elle mais aussi son entourage, en danger…

A vous usagers de La Poste, adoptez une attitude citoyenne et responsable non seulement envers les postiers mais aussi pour votre famille ! C’est en limitant les déplacements qu’on évitera les contacts de nos personnels et des usagers, vecteurs potentiels du COVID 19. D’autant que le numérique a déjà pris le pas depuis plusieurs années en lieu et place du courrier. L’utilisation d’internet a toute sa légitimité aujourd’hui dans cette situation épidémique dramatique, via « www. laposte.fr ».

FO assure également que la distribution de la presse fait partie des missions que Les Postiers assument. Force Ouvrière apporte TOUT son soutien à l’ensemble du personnel postal et se bat quotidiennement pour que chaque postière, chaque postier soit protégé pour accomplir LE Service Public Postal minimum dans toutes branches de métiers confondues. C’est pour cela que l’on s’oppose à l’ouverture de nouveaux bureaux afin de mettre le personnel comme la clientèle en sécurité. Nous remercions l’ensemble des postiers pour leur dévouement et leur courage.

Communiqué de presse des syndicats FO COM 26/07

Publié le 14 avril 2020

UA-22506836-1