L’avenir de la rivière Drôme est en jeu

Communiqué du collectif Citoyens et Nature en Val de Drôme, de la FRAPNA Drôme Nature Environnement et de la FDPPMA.

L’été est là, les belles journées de plus en plus chaudes, et les touristes qui viennent de plus ou moins loin en Biovallée, pour les petits producteurs locaux et bio, pour les marchés, pour le patrimoine naturel et les villages perchés, pour les paysages de la Drôme et pour profiter des baignades dans les rivières. L’ensemble des collectivités, les acteurs économiques se réjouissent de l’essor du tourisme dans la vallée. La fréquentation des cours d’eau est en constante augmentation depuis les années 2000.

Le Syndicat Mixte de la Rivière Drôme (SMRD) via le Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE), a permis des progrès considérables autour de la qualité de l’eau et des milieux, grâce à l’implication des collectivités, des élus et des associations.

Le revers de la médaille est pourtant bien là aujourd’hui : la surfréquentation des bords de rivières est devenu un problème réel et qui s’amplifie chaque année...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 24 juillet 2020

UA-22506836-1