Où est passé le fusible ?

Transitions, la chronique de Vincent Meyer du 11 septembre 2020.

La norme thermique RT2012 pour les nouvelles constructions dissuadait, enfin, d’installer un chauffage électrique dans les habitations. Le choix du nucléaire dans les années 60 avait poussé l’État à promouvoir le tout électrique. Nous en sommes revenus. Certes, l’engagement timide de réduire la part du nucléaire à 50% à terme est un horizon qui recule quand on avance. L’arrêt, trop longtemps différé, de Fessenheim a désormais valeur de symbole et… d’alibi.

Car le choix du nucléaire n’est pas remis en question. Au contraire! La norme RT2020, qui va entrer en vigueur en fin d’année, redonne un espace significatif au chauffage électrique dans les bâtiments neufs ! Le prétexte? Diminuer les émissions de CO2…

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Chronique publiée dans Le Crestois du 11 septembre 2020

UA-22506836-1