« J’ai peur que les gens puissent mourir plus de faim que du Covid 19»

Tribune de Nhàn Nguyen du 11 septembre 2020.

À peine remis du tremblement de terre qui avait fait plus de 9 000 morts en 2015, le Népal n’échappe pas à la pandémie mondiale. L’association Tibet Vallée de la Drôme, basée à Crest, avait envoyé alors une somme conséquente à l’association de Matthieu Ricard qui oeuvrait déjà sur place pour les Tibétains touchés par ce séisme.

Certaines associations et aussi d’anciens marcheurs de l’Himalaya viennent de recevoir un appel au secours pathétique de Lhakpa Sherpa. Lorsque je l’ai rencontré, il était alors un jeune porteur que j’ai modestement aidé à suivre les cours à l’Alliance française de Kathmandu, entre deux saisons de trek. Son diplôme en poche, il a réussi à fonder une agence en langue française pour les circuits de son pays.

Le confinement a duré 90 jours et la vie reprend tout doucement. Mais la saison touristique est fichue pour tous les porteurs, les guides, les logeurs, les enfants qui vendent des savons et tous ceux pour qui les trekkeurs contribuent à maintenir le niveau de vie pour une année. Tous ceux-là n’ont rien depuis la dernière saison, c’est-à-dire depuis novembre 2019.

Le gouvernement népalais, noyauté par des maoïstes, n’a pas de projet spécifique contre la Covid 19 et continue de confiner les transports, les écoles et les lieux publics. Je cite Lhakpa : « J’ai peur que les gens puissent mourir plus de faim que du Covid 19. Déjà les suicides auraient augmenté de 20% »

Si vous pouvez aider le peuple népalais qui est en détresse… Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Aussi, en partenariat avec le magasin Entre Rêve et Voyage, 6 rue de la République à Crest, je mets en vente mon livre "Annapurna, Entre porteurs et portraits" (Le tour des Annapurna) et des photos. L’intégralité des sommes reçues sera envoyée aux Népalais. Merci à vous, et merci pour eux !

Nhàn Nguyen

Tribune publiée dans Le Crestois du 11 septembre 2020

UA-22506836-1