Pas salée du tout, la note...

Tribune du 18 septembre 2020 de Chantal, une "seliste" convaincue.

Le Système d’Échange Local (SEL) de Crest vient de faire peau neuve. Lors de cette assemblée générale du 11 septembre, sept nouveaux membres se sont présentés au bureau collégial afin que le SEL démarre sur de nouvelles bases après le confinement tout en continuant sur sa belle lancée (l’association existe depuis 2014). Fort de plus de 200 adhérents, il était impensable que l’aventure solidaire du SEL s’arrête en si bon chemin.

Pourtant rien n’était joué car la période 2019-2020 a connu des déboires qui avaient mis en danger l’existence même de l’association.

Des SEL, il en existe beaucoup en France mais celui de Crest était, jusque-là, un des plus fleurissants (fleur de sel?). Les sept nouveaux ambassadeurs élus à la majorité, repartent dans l’aventure avec un grand enthousiasme et de nouveaux projets.

Le SEL est une association fondée sur des échanges non marchands. Chaque nouvel adhérent reçoit une poignée de grains de sel informatique qu’il va pouvoir utiliser en échangeant un matériel ou un service avec un-e autre SEListe pour un montant de grains définis par le vendeur ou l’acheteur.

Le SEL correspond à un choix de vie, une envie de se positionner et de résister au système dominant des banques. Exemple : Jules peut prêter sa perceuse pour 50 grains… Charles recherche de vieux chapeaux pour sa grosse tête. Alexandra aimerait qu’on lui corrige ses fautes de français sur un courrier administratif. Charlotte peut donner un blouson en cuir contre 150 grains, etc.

La comptabilité des grains est entièrement informatisée. L’adhésion au SEL ne coûte que 5 euros. La nouvelle équipe s’engage à organiser des bourses locales d’échanges et de nombreuses rencontres autour d’événements festifs afin que les SEListes se croisent, se rencontrent et échangent autrement que sur internet.

Pour toute adhésion, s’adresser à l’Hydre, bar associatif à Crest, 1, rue de la République.

Les nouvelles permanences du SEL seront affichées dès la fin septembre.

Chantal, une "seliste" convaincue

Tribune publiée dans Le Crestois du 18 septembre 2020

UA-22506836-1