L’internet et la téléphonie dans la Drôme

Ou l'histoire de la lampe à huile et de l'escargot. Tribune d’Alain Delforge du 25 septembre 2020.

Pendant que notre Président de la République tient des discours sécessionnistes sur la 5G au service de ses commanditaires, lorsqu’il jubile très visiblement en comparant la résistance devant ce produit toxique à une adoration pour l'économie Hamish, 63% du territoire (22500 communes rurales) restent en zone «grise».

Dans nos villages drômois, appeler les services d'urgence à certaines périodes est devenu impossible. Et là, les opinions politiques ne comptent plus : ça ne fonctionne pas, des vies sont en jeu. Le comble c'est lorsque votre voisin pompier volontaire vous explique que de toute façon ses collègues ne peuvent pas le joindre en cas de pépin.

Alors admettons que la « valeur statistique » de nos vie humaines ait encore dégringolé, gloup, et voyons ce qui se passe du point de vue socio-économique...

La suite de cette atribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 25 septembre 2020

UA-22506836-1