Fait divers à Saint-Nazaire-le-Désert !

Tribune du 9 octobre 2020 d'un parent d'élève habitant le village.

Ce lundi 5 octobre, et pour la troisième fois en une semaine, de drôles de visiteurs ont rendu visite aux enfants et aux parents à la sortie de l'école à 16h30.

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'à Saint-Nazaire-le-Désert, village rural d'une centaine d'habitants, perdu au fin fond de la vallée de la Roanne, l'école comporte une classe unique composée de 19 enfants, de 5 à 10 ans. Avec un certain nombre de fratrie, l'école concerne une douzaine de familles, toutes installées dans les alentours.

C'est donc pour la troisième fois, en une semaine, que les gendarmes, équipés de leur attirail habituel, gilet pareballes, arme à la ceinture, attendent la sortie de l'école avec autant d'impatience que les enfants...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 9 octobre 2020

 

UA-22506836-1