La direction du Centre hospitalier de Die, mauvaise perdante ?

Tribune du 16 octobre 2020 du Collectif de défense de l’hôpital de Die.

C'est rare. La direction du Centre hospitalier de Die a publié un communiqué le 6 octobre suite au Conseil de surveillance du 30 septembre. Derrière une transparence de façade, elle omet toutefois quelques menus détails.

D’abord, la demande de renouvellement des autorisations de fonctionnement de la maternité et de la chirurgie, à l'ordre du jour du conseil de surveillance sur injonction du Tribunal administratif de Grenoble, n'a pas été refusée « à l'unanimité », comme le laisse supposer le communiqué trompeur. En effet, deux élus, et pas des moindres, la maire de Die et le Président de la Communauté de Communes du Diois ont voté « pour », en leur qualité de représentants de la population dioise et de ses particularités géographiques. Une fois de plus, la direction fait fi de la population...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 16 octobre 2020

À lire sur ce sujet : la tribune de l'Hôpital de Die.

UA-22506836-1