Servir les Crestois

Tribune du 13 novembre 2020 d’Hervé Mariton

L’opposition a décidé d’engager un contentieux sur l’élection municipale. C’est son droit. Les commentaires sur ce contentieux méritent d’être mesurés quand on voit que le rapporteur public, un magistrat, a proposé, dans des termes très nets, de rejeter le recours de l’opposition et qu’ensuite le tribunal administratif l’a accepté.

Le juge a considéré que les actions menées pendant la crise du Covid du fait de « leur accumulation, de leur caractère inhabituel et de la publicité qui leur a été donnée » constituaient une campagne prohibée. Nous contestons cette appréciation devant le Conseil d’État...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 13 novembre 2020

UA-22506836-1