« Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? »

Tribune du 20 novembre 2020 d’Arnaud.

La lettre qui devait être lue dans les établissements scolaires lors de l'hommage au professeur Samuel Paty assassiné le 16 octobre a été écrite par Jean Jaurès en 1888 et s’intitule "lettre aux instituteurs et institutrices". Ce texte fondateur sur la mission de l'école publique a été modifié et expurgé de nombreux passages. Les enseignants s’en sont aperçu et ont dénoncé ces modifications qui peuvent paraître quelque peu déplacées pour un hommage à la liberté d’expression...

Le ministère de l'éducation et son ministre Jean-Michel Blanquer ont réagi. Selon eux, en résumé, les passages supprimés n’ont rien de tabou : la lettre complète est disponible sur le site du ministère. Ce texte est un outil clé en main, ayant pour objectif de faire une suggestion pédagogique en réduisant la longueur et en supprimant les anachronismes. Pour le ministère, faire une « suggestion pédagogique » c’est donner, sans le préciser, des extraits modifiés de la lettre originale.

Le message et la pensée de Jean Jaurès s’en voient modifiés et tronqués. Ne pas préciser cet état de fait, c’est prendre les enseignants et les élèves pour des idiots, ou essayer de les tromper....

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 20 novembre 2020

UA-22506836-1